add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
mai 7, 2020

Coronavirus: va-t-on vers un automne sportif très chargé?

Le sport mondial, à l’arrêt depuis le mois de mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, a reporté plusieurs compétitions à l’automne, qui s’annonce très chargé en plus des habituels championnats de sports collectifs.

À l’arrêt depuis le mois de mars, le sport devrait petit à petit reprendre sa place. À partir de la fin de l’été, si le virus ne revient pas en force en Europe, les épreuves sportives devraient s’enchaîner. Sans parler du reste du monde, qui s’active aussi à la reprise des compétitions sportives.

Tour de France, Tour d’Italie et Tour d’Espagne concentrés

L’exemple du cyclisme est éloquent. Le Tour espagnol comptera six jours en commun avec le Tour d’Italie, selon le nouveau calendrier cycliste publié ce mardi par l’Union cycliste internationale. Et Il n’y aura même pas deux semaines de répit aux coureurs qui voudraient disputer le Tour d’Italie après le Tour de France (29 août-20 septembre).

En Belgique, la reprise des compétitions sportives avec public est envisagée après les vacances d’été. Le gouvernement a annoncé, mercredi 6 mai, la suspension de toutes les compétitions sportives dans le pays jusqu’au 31 juillet, ouvrant la voie à un arrêt définitif de la saison de football tel que souhaité par la majorité des clubs professionnels. Mais tout devrait rentrer dans l’ordre dès la rentrée. Selon la presse Belge, le ministre flamand en charge du Sport, Ben Weyts (N-VA), travaille sur un plan pour que des événements sportifs de masse soient à nouveau possible à partir du 1er septembre.

Du public dans les stades de foot ?

L’Allemagne est le premier championnat majeur à avoir acté, mercredi 6 mai, la reprise du football en mai à huis clos, comme le Portugal, la Turquie ou la Serbie, et au contraire de la France et des Pays-Bas, qui ont arrêté leur saison. Dès la rentrée, le public sera-t-il bienvenu au stade ?

En tennis, Roland-Garros, initialement reprogrammé du 20 septembre au 4 octobre, devrait être le troisième Grand Chelem après l’US Open, programmé du 31 août au 13 septembre. Seul l’Open d’Australie a eu lieu en janvier cette saison. « Il faut prendre en compte que cette année est très particulière et que si on a la chance de pouvoir jouer deux Grands Chelems en plus de l’Open d’Australie et quelques tournois Premier Mandatory [le niveau juste en dessous des Grands Chelems sur le circuit féminin, ndlr], ce sera déjà un beau succès pour le circuit, pour le public et pour les joueurs », a estimé la Française Caroline Garcia qui a fait de Roland-Garros un grand objectif.

« La reprise du sport est essentielle pour que la vie reprenne »

Les athlètes qui pratiquent les sports de combat ne sont pour le moment pas autorisés à reprendre leur entraînement habituel. Pourtant, les championnats d’Europe de judo sont programmés du 8 au 10 novembre à Prague, en République tchèque.

« Parmi tous les enjeux auxquels notre société fait face, évidemment la reprise du sport est un sujet majeur. J’y travaille quotidiennement depuis des semaines, mais la santé reste la priorité », a déclaré en France la ministre des Sports dans une série de tweets. « Reprendre le sport, les événements, ouvrir les clubs, faire repartir le secteur le plus vite et le mieux possible est ma préoccupation », assure Roxana Maracineanu. L’ancienne nageuse ajoute : « La reprise du sport est essentielle pour que la vie reprenne, mais restons lucides et patients. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *