add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
juillet 27, 2020

Décès de Babacar Touré : pluie d’hommages au fondateur du « Groupe Sud com »

Rappelé à Dieu hier dimanche 26 juillet 2020, Babacar Touré, fondateur du Groupe Sud Communication, a eu droit à une  vague de témoignages et d’hommages. « Journaliste chevronné et pionnier dans l’entreprise de presse et la formation des journalistes, homme de consensus et de dialogue, Babacar Touré aura été de tous les combats pour la liberté et la démocratie. A sa famille, au groupe Sud et à la presse, je présente mes condoléances », a écrit Macky Sall sur son compte Twitter.

Pour Abdoulaye Bathily, le Sénégal vient de perdre  une de ses voix les plus rares qui font une autorité morale de dimension nationale éclairée. «Sa contribution aux luttes pour la démocratie dans notre pays est incommensurable. Avec le Groupe Sud, il a été le pionnier de la presse indépendante et professionnelle dont l’exemple a rayonné dans beaucoup de pays du continent, brisant le monopole des médias d’État, citadelles de la pensée unique et de l’intolérance», ajoute l’ex-représentant spécial du secrétaire général de l’Onu.

Compagnon de Babacar Touré et témoin de la création de la première radio privée du Sénégal, le communicateur traditionnel Khadim Samb s’est joint à la vague de témoignages à l’endroit du défunt. « C’est un homme valeureux, un véritable lion parce que Babacar Touré s’est toujours battu pour le Sénégal, mais aussi pour l’Afrique. Il s’est toujours battu pour la démocratie et contre le non-respect des droits humains. Il a rendu service au Sénégal, à l’Afrique, mais aussi à l’Europe », a –t-il témoigné

Le chef de l’État guinéen s’est  aussi associé à ces hommages. Alpha Condé a dit avoir perdu « son communicant » qui était souvent chargé de mission officielle pour Condé. Histoire de refaire l’image du Président Guinéen quelque fois fortement plissée. Diplomate à ses heures perdues, son amitié avec le Président Condé avait valu aussi à Babacar Touré de jouer les bons officies entre Macky Sall et son voisin lors de la fermeture des frontières entre les deux pays au moment de la fameuse épidémie d’Ébola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *