add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
juin 1, 2020

Le Bloc-notes de Abdou GNINGUE – La vérité par…le VAR

Abdou Gningue

Franchement les hommes publics doivent éviter de faire des déclarations sous le coup de la colère ou de l’émotion dont parlait le Père Léo. Dans une de mes chroniques, je les mettais en garde contre un tel comportement.

ABDOU GNINGUE

En effet, notre Dakar Dem Dikk nationale a été choisie pour transporter les enseignants en vacances, forcées par le Coronavirus, vers leurs lieu de reprise du travail. Partout, à travers le territoire national, on voit des bousculades au niveau des gares de DDD par des enseignants, qui avec un baluchon (certainement les jeunes célibataires) d’autres avec des réfrigérateurs, des matelas, des bicyclettes ou mobylettes ( moyens de locomotion privilégiés par les enseignants de brousse) et certainement ceux qui étaient au village viendront en ville avec un poulet du pays ( plus succulent et ses frères nourris aux hormones) un bouc ou un bélier dans leurs bagages en prévision de la fête de tabaski ( ces bêtes sont moins chères à l’intérieur du pays).

Pourtant la société de transport ne devait embarquer que des enseignants et non tout ce matériel ou autres bagages qui n’ont pas de places dans des bus climatisés non pourvus de porte-bagages. 

Un des responsables du syndicat des enseignants M. Saourou Sene , a rejeté ces griefs de DDD, jurant par tous les Dieux que dans les gares il n’y a que des enseignants avec leurs sacs de voyages et rien d’autres.

Mais les reportages de certains confrères ont montré des réfrigérateurs, des bicyclettes, des motos Jakarta, des matelas que le VAR ( cette rétro vidéo ).…des Journalistes qui zoomait sur tout ce que notre syndicaliste en chef a dénié de toutes ses forces. Il avait oublié que les journalistes, les vrais,  travaillent toujours à partir de faits et rien que des faits, sur lesquels ils peuvent revenir à tout moment sans en changer une image ou une virgule.

Je me demande comment ses collègues vont le regarder après une telle sortie démentie, preuve à l’appui, par la presse. Il devra aussi pensé aux élèves qui sont des abonnés assidus des réseaux sociaux et qui pourraient  découvrir cette vidéo où le Directeur Général de DDD M.Moussa DIOP ne faisait que sourire avec un mépris assourdissant quand le VAR du journaliste passait en boucle la déclaration du syndicaliste et les images que le contredisaient.

Mon parent Sereer et syndicaliste, pourtant souvent pertinent dans ses prises de position, va certainement se repentir devant Roog SENE, ce Dieu des Sereers, pour lui demander pardon. 

L’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar Moustapha Diakhaté a fait une sortie pour dénoncer le décret de Macky Sall prolongeant l’etat d‘urgence jusqu’à la fin du mois de juin pour cause de Coronavirus. Il précise que cette prolongation devrait recevoir l’onction de l’Assemblée nationale sinon c’est  une violation de la Constitution.

Mais que je sache, ce décret a visé la Loi numéro 2020-13 du 02 avril 2020, habilitant le président de la République à prendre, par ordonnances des mesures relevant du domaine de la loi pour faire face à la pandémie du COVID 19 et autorisant la prorogation de l’état d’urgence.

Que je sache, est-ce qu’avec une telle loi d’habilitation il fallait se référer au Parlement pour proroger cet état d’urgence. Dès l’instant que tous les pouvoirs exécutif et législatif sont entre ses mains, grâce à cette loi d’habilitation, je me demande si cette demande d’autorisation ne serait pas superflue.

Un juriste Ndiogou Sarr a éclairé notre lanterne à travers une explication donnée dans les réseaux sociaux. Il explique, à nos confrères du quotidien l‘As, que cette prorogation est bien légale, car elle peut se faire jusqu’à 3 mois de l‘autorisation de légiférer par ordonnance de la loi d‘habilitation. Cela se passe de commentaires et le juriste précise que cette prolongation de l‘état d‘urgence est la dernière.

Donc après le 2 juillet on en aura fini avec l‘état d‘urgence et espérons avec le Coronavirus. Prions tous ensemble et croisons les doigts.

Donc, notre ancien président du groupe parlementaire de Benno, ancien chef de cabinet de Macky SALL et actuel pourfendeur de son régime devra revoir sa copie. A moins qu‘une autre interprétation d‘un juriste ne vienne semer une polémique inutile. Nous sommes dans le domaine du droit qui n‘est pas une science exacte. Nous nous en tenons pour le moment  à l‘interprétation de monsieur Sarr qui est  pleine de bon  sens comme le bon sens paysan contrairement au bon sens…. des boys Towns, spécialistes….en tout mais experts en rien du tout. Suivez mon regard! 

Pour le Sieur Diakhaté, il serait bon que nos confrères nous remettent le VAR sur ses premières déclarations quand il a été élu, que dis-je,…nommé, par Macky SALL, président du groupe parlementaire de Benno. Ses  paroles mielleuses et  son  visage éblouissant nous reviennent avec les yeux et oreilles…de l‘esprit. Mais le VAR serait  meilleur et plus démocratique car partagé par tous. 

Au village,  pendant cet autoconfinement, nous  avons beaucoup réfléchi sur la non industrialisation des régions de l‘interieur qui occasionne le départ des jeunes ruraux une fois les travaux champêtres terminés, vers les grands centres urbains où ils font de petits boulots pendant la saison sèche.

Pour les fixer sur le terroir, nous  avons  pensé que la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent devrait se hâter pour implanter des domaines industriels spécialisés dans toutes les régions suivant leurs ressources naturelles. 

Le bassin arachidier qui englobe les régions centres de Diourbel, Fatick, Kaolack et  Kaffrine, va traiter tout ce qui touche à l‘arachide et ses dérivés, huile, tourteaux, arachides de bouche etc.. on arrêtera alors l‘importation de toute autre huile. 

On ajoutera la production du sel iodé et du sel de table à partir des productions de Fatick et Kaolack. Il y a aussi la possibilité d‘installer des raffineries grâce au pétrole de la pointe de Sangomar et le nouveau port de Ndakhonga dans la région de Fatick. 

La région naturelle de Casamance va abriter des unités de production de plusieurs jus de fruit et autres dérivés provenant des nombreux produits provenant de la forêt sans oublier les fruits de mer comme les crevettes et autres langoustes, coquillages etc….
De grandes scieries pour le bois de la forêt y seront installées. 

La région naturelle du Fleuve, Saint Louis, et Matam nous ravitaillerait en riz, en tomates. On arrêtera l‘importation du Ketchups et du riz asiatique. On oubliera pas la pêche artisanale comme il y en a dans toutes les régions. 

La région de Louga va abriter de grands abattoirs modernes d‘où sortiront tous les produits dérivés de la viande. Saucisses, de la viande fumée, séchée,et des conserves avec des camions frigorifiques qui vont sillonner le pays pour ravitailler les villages les plus reculés. Des tanneries seront installées ici pour la production multiples(chaussures, sacs, pochettes etc..) des artisans de Ngaye Mekhe, ce village créé par des Sereers et qui signifie, Venez je suis là, en vrai Sereer, on dirait:  NgarYo Mekheye.

La région naturelle du Sénégal Oriental, pleine de minerais de toutes sortes sera pour l’industrie lourde. Des hauts fourneaux, des aciéries, de la production d’or etc avec des milliers et des milliers d’emplois à la clé. 

Les régions de Dakar et Thiès avec leurs légumes, agrumes et poissons vont ravitailler le pays à partir du marché d’intérêt national de Diamniadio. 

C’était quelques idées lancées sous l’arbre à palabres pendant le mois de ramadan qui coïncidait avec notre auto confinement. Nous avons ouvert les débats pour nos spécialistes!? des villes qui interviennent à longueur d’année sur les plateaux de télévisions et les ondes des multiples radios FM. Mais là aussi, ils sont  spécialistes?! de tout mais experts en rien du tout. Ils sont, comme diraient nos amis Ivoiriens, des Bouches parole! 

Abdou GNINGUE 
Journaliste Citoyen du monde rural 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *