add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
juin 22, 2020

Pr Moussa Baldé, Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural : « Le Sénégal veut produire 80% de ses besoins alimentaires durant le prochain hivernage »

Le Sénégal cherche à produire 80% de ses besoins alimentaires dès le prochain hivernage, pour parer au dérèglement des circuits de commercialisation des céréales engendré par la pandémie de coronavirus. C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, qui était en visite à Saint-Louis, samedi dernier. « Face au dérèglement des circuits de commercialisation des céréales, à la suite de la pandémie du coronavirus qui a frappé toute l’économie mondiale, le seul moyen de s’en sortir est d’assurer sa souveraineté alimentaire », a laissé entendre le Professeur Moussa Baldé qui y visitait les rizières de la vallée du fleuve Sénégal. Il a ainsi rappelé que l’Etat du Sénégal cherche à faire en sorte que la souveraineté alimentaire soit assurée dans quelques années, car elle est devenue plus que jamais une nécessité.

Le Professeur Baldé a profité de l’occasion pour encourager les riziculteurs qui, avec l’aide de la Saed, ont emblavé 50.000 hectares pour la prochaine saison, pour un objectif de production de 300.000 tonnes de riz.

« Une subvention de 1,2 milliard de francs CFA provenant du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 sera destinée à l’achat de 19 moissonneuses-batteuses. Six de ces machines destinées aux agriculteurs de la vallée du fleuve Sénégal ont déjà été réceptionnées, selon M. Baldé. Dans cette partie du pays, une centaine de moissonneuses-batteuses sont déjà disponibles, mais ce n’est pas suffisant pour assurer la récolte sur 50.000 hectares », a-t-il promis aux riziculteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *